Publication Type:

Ouvrages

Source:

LGDJ, p.242 p. (2004)

Call Number:

halshs-00286669

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00286669

Keywords:

MontpellierBooks

Abstract:

La politique de la ville aurait constitué, à en croire certains, un mouvement de réforme radicale de l'action publique. En diffusant la pratique contractuelle, en obligeant les administrations à pratiquer la transversalité, en intégrant les associations aux processus de décision, cette politique aurait permis une modification des façons habituelles de fabriquer l'action publique. Cet ouvrage, appuyé sur un travail de terrain approfondi sur deux sites, remet en cause cette vision idéalisée en s'attachant aux processus concrets de mise en oeuvre. Une politique publique, ce n'est pas seulement des idées séduisantes et des principes novateurs, c'est aussi des négociations constantes entre des acteurs portant des intérêts différents, des controverses sur les options à promouvoir. En l'occurrence, cette politique peine à trouver un véritable soutien, tant au sein de la sphère politique que des mondes administratifs. Si elle fait l'objet d'investissements individualisés dont on aurait tort de taire l'importance, les coopérations initiées ont souvent du mal à s'inscrire dans la durée et dans les façons de faire des administrations, bref à s'institutionnaliser. L'étude de cette politique permet de montrer les stratégies centrifuges et la gestion des désordres locaux dans un contexte où l'Etat n'est pas en mesure de jouer un rôle de "grand intégrateur".

Tag biblio: