Publication Type:

Book Chapter

Source:

De la technopole à la métropole ? L’exemple de Grenoble, Éditions Le moniteur, p.25-68 (2015)

ISBN:

978-2-281-11894-0

Call Number:

halshs-01199396

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01199396

Abstract:

Grenoble se distingue au sein des grandes villes françaises par la place prépondérante qu’occupe l’économie de la connaissance dans son appareil productif. C’est, après Paris, l’agglomération qui regroupe le plus fort taux d’emplois de conception et recherche ! Mais ce modèle technopolitain, qui a fait les beaux jours de l’économie grenobloise, affiche des signes de fragilité et pose aujourd’hui question. Si Grenoble contribue en effet par sa capacité d’innovation à la croissance et au rayonnement de la France, l’économie technopolitaine ne semble plus en capacité d’assurer seule le développement et la vitalité de la région urbaine grenobloise. Pourtant, tous les ingrédients sont là pour hisser Grenoble au rang des métropoles qui gagnent. Car Grenoble et ses alentours accumulent les atouts : un système productif innovant, une place reconnue dans le monde de la recherche, une attractivité auprès des étudiants du monde entier, un riche réseau d’associations, mais aussi son environnement résidentiel et récréatif exceptionnel. Grenoble sait aussi s’illustrer par des projets urbains innovants, souvent montrés en exemple, à l’instar du projet GIANT / Presqu’île (encadré 1), entièrement dédié à l’économie dite « de la connaissance ». La prise en compte de ces différents atouts, à différentes échelles, l’inscription de projets comme GIANT dans des politiques intégrées de développement économique et urbain ne devraient-elles pas permettre à Grenoble de passer du statut reconnu de technopole à une réelle dynamique métropolitaine ?

Notes:

Humanities and Social Sciences/GeographyHumanities and Social Sciences/Architecture, space managementBook sections

Research team: