Publication Type:

Articles

Source:

Information géographique, Armand Colin, Issue 4, p.340-368 (2004)

ISBN:

0020-0093

Call Number:

hal-00185681

URL:

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00185681

Abstract:

La participation des communautés riveraines et la construction d'espaces transfrontaliers sont les priorités décrétées au niveau mondial pour la requalification des airesprotégées et notamment les parcs nationaux. L'Afrique n'échappe pas à ces tendances, ellesemble même en être à la pointe. Ressources économiques potentielles à l'heure où le tourisme international sedéveloppe en valorisant particulièrement les grands sites naturels, mais ressource géopolitiqueégalement : les aires protégées offrent désormais aux Etats des opportunités de partenariats pour se positionner dans le nouveau système complexe des acteurs du développement. La question est donc de savoir si les aires protégées africaines qui ont participé d'unecertaine modernité coloniale et postcoloniale constituent aujourd'hui un instrumentgéopolitique largement utilisé dans les recompositions territoriales « postmodernes » marquées par la reconnaissance, voire la recherche de la diversité ainsi que la transformationdes dispositifs rationnels au profit du spécifique (local) et de l'intégré (global) ?

Notes:

Humanities and Social Sciences/GeographyEnvironmental Sciences/Environmental and SocietyJournal articles

Research team: