Publication Type:

Ouvrages

Source:

Elya Editions, Grenoble (2017)

Call Number:

halshs-01522381

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01522381

Abstract:

Le géographe n’est plus le savant du Petit Prince de Saint Exupéry qui décrivait des « géographies qui ne se démodent jamais ». C’est un observateur désorienté, qui sait que ses cartes se démodent très vite et qui s’interroge sur les dynamiques en cours et sur les modes d’observation et de représentations possibles. Les approches classiques ne suffisent plus pour observer, représenter et analyser l’instable, le mobile, le temporaire, le pluriel, la multitude et la complexité des mondes en mouvement. Il doit changer de regard pour passer à une approche « chronotopique », imaginer d’autres outils et protocoles d’observation et de collecte de données, intégrer des approches sensibles in vivo, mobiliser les données numériques, concevoir d’autres représentations spatio-temporelles et analyses dynamiques et multiscalaires des espaces et des temps des individus, des groupes, des organisations et des territoires. Il doit acquérir d’autres compétences, s’associer à d’autres disciplines, et mobiliser d’autres acteurs comme les artistes et les usagers.La carte n’appartient définitivement plus aux seuls géographes. C’est une chance pour une discipline en mutation. C’est un défi en termes d’innovation ouverte pour toutes celles et ceux qui participent à cette fabrique permanente des représentations et des imaginaires. C’est un enjeu d’intelligence collective et d’imagibilité pour nous toutes et nous tous qui souhaitons saisir la complexité de nos environnements afin de mieux habiter les espaces et les temps de la terre.

Notes:

Humanities and Social Sciences/GeographyHumanities and Social Sciences/Architecture, space managementHumanities and Social Sciences/Political scienceHumanities and Social Sciences/SociologyBooks

Chronotopics
Research team: