L'émergence des neurosciences politiques. À l'intersection entre neurosciences sociales, psychologie et sciences politiques

Intervenant : Martial Mermillod, professeur à l’Université Grenoble Alpes et chercheur au Laboratoire de Psychologie & NeuroCognition.

Résumé :

Depuis une dizaine d’année, les neurosciences et la psychologie ont apporté de nouveaux éclairages sur les liens entre l’orientation politique et le cerveau. Par exemple, des particularités concernant les structures cérébrales impliquées dans la peur, la régulation émotionnelle ou la prise de perspective sont observées chez les personnes ayant une orientation conservatrice extrémiste par rapport à des personnes progressistes.
Bien que ni le lien causal de ces particularités, ni l’origine innée ou acquise de ces différences cérébrales ne soient encore déterminés, elles apportent des éléments troublants qui font réfléchir de manière inédite à la place du cerveau dans le traitement des contenus idéologiques politiques.
Lors de cette séance, Martial Mermillod présentera plusieurs expériences récentes de psychologie et neurosciences politiques. En s’appuyant sur des recherches réalisées à Grenoble et en collaboration avec d’autres universités internationales, nous verrons qu’il est envisageable de détecter certaines formes d’extrémisme politique ou religieux au moyen d’indicateurs automatiques, implicites et non-conscients.




Contact: 
Simon Varaine
Seminar Cycle: