Carlyne Berthot commence une thèse sur la transformation du rapport à la ville au cours du vieillissement

Ce projet de recherche, soutenu par Catherine GUCHER (MCF/HDR en sociologie), vise à identifier les différents éléments susceptibles de générer de la vulnérabilité chez les individus âgés et à comprendre de quelle manière ils peuvent contribuer à (ré)interroger, modifier voire entraver leur rapport à la ville. Dans une perspective qualitative, ce projet fait s’articuler sociologie du vieillissement et sociologie urbaine avec pour finalité d’analyser les enjeux posés par la transformation du rapport à la ville au gré de l’âge et des vulnérabilités, à partir des transitions et bifurcations qui surviennent tout au long du parcours de vie, et des choix qui s’opèrent. Ces choix génèrent une redéfinition du rapport à la ville et à l’espace urbain. Quelle place dans la ville pour des aînés vulnérabilisés par le vécu de périodes difficiles au sein de leur parcours de vie ? Comment une meilleure connaissance des éléments susceptibles de vulnérabiliser les personnes âgées, leur permettra de prendre part activement à la vie de la cité ? L’objectif de la thèse sera de produire une typologie des bifurcations et des actions à mettre en œuvre pour accompagner ces transitions de vie.



Researchers involved: 

Contact: 
Carlyne Berthot