Quel avenir pour les arrière-pays en Méditerranée ?

Quel avenir pour les arrière-pays en Méditerranée ?

Le programme MedInnLocal (financé par l’Agence Française de la Recherche, ANR) a réuni pendant 5 ans une trentaine de chercheurs issus de 8 équipes scientifiques et de 3 pays méditerranéens (Maroc, Tunisie, France) autour de recherches portant sur les innovations autour de la valorisation des spécificités locales dans les arrière-pays méditerranéens.

L’objectif de ce programme était double :

  • Dans le contexte des mutations profondes du monde méditerranéen, comprendre les transformations en cours dans les « arrière-pays », en focalisant sur la mise en avant et la valorisation économique, socioculturelle, territoriale ou politique des « spécificités locales » à travers des dispositifs variés tels que les labellisations liées à l’origine et à la qualité, le développement de filières de produits spécifiques, ou les formes de tourisme alternatif.

  • Tester l’hypothèse émise par différents acteurs, à savoir qu’à travers ces diverses transformations, ces arrière-pays peuvent être perçus comme de véritables laboratoires d’innovation territoriale.

 

L’atelier du Pradel, au sein du domaine créé par Olivier de Serres à Mirabel en Ardèche (France), se veut un atelier de discussion autour des résultats du programme laissant une large place au débat et à la prospective. Il est organisé par les chercheurs du programme MedInnLocal et du Laboratoire Mixte International MediTer, et porté par l’IRD et le laboratoire Pacte, au CERMOSEM (07).

Il réunira une partie des chercheurs du programme et des « grands témoins » : chercheurs qualifiés sur la région ou sur les thématiques de valorisation des spécificités locales, responsables et décideurs en matière de développement agricole et rural, représentants d’associations actives dans le développement et l’innovation dans les arrière-pays méditerranéens

Le premier jour, le mardi 26 mars, sera consacré à des discussions en ateliers, précédés et suivis d'interventions plénières de chercheurs du programme et de « grands témoins », sur des questions transversales. Il s’agira de valider des « variables » qui seront mises en débat le deuxième jour, le mercredi 27 mars dans le cadre d’un exercice de prospective animée par Martin VANIER, spécialiste de la prospective territoriale.

L'ensemble fera l'objet d'un reportage audio/vidéo qui pourrait servir de base à l'élaboration d'un film documentaire.



Researchers involved: 

Related: 
Ouvert à tous
AttachmentSize
Image icon Logos222.05 KB
File Présentation1.03 MB