Gentiane Desveaux soutient sa thèse

Gentiane Desveaux soutient sa thèse

Titre : Démarches paysagères participatives : hybrider les logiques paysagères et territoriales pour appuyer la territorialisation.

Une enquête pragmatique sur les transformations institutionnelles et sociales dans les Parcs naturels régionaux de Rhône-Alpes

 

Jury :

  • Mme Yvette Lazzerri, Professeure, Université Aix-Marseille, Rapportrice
  • M. Vincent Piveteau, Professeur, Directeur de l’ENSP Versailles, Rapporteur
  • M. Olivier Gaudin, Maître de conférences, École de la nature et du paysage de Blois, Examinateur 
  • M. Simon Paillet, Architecte, chargé de mission urbanisme du Parc naturel régional du Massif des Bauges, Examinateur
  • Mme Jodelle Zetlaoui-Léger, Professeure, ENSA Paris la Villette, Examinatrice
  • M. Jacques Lolive, Directeur de recherche CNRS, laboratoire Pacte, UGA, Directeur
  • M. Romain Lajarge, Professeur, ENSA Grenoble, Co-directeur.

 

Résumé :

Cette thèse porte sur l’innovation paysagère dans et par les Parcs naturels régionaux (PNR) de la région Rhône-Alpes. Le paysage y est considéré comme une matérialité en projet, négocié dans des processus d’interactions entre des individus pris dans des logiques d’action distinctes. Nous démontrons comment les chargés de mission des PNR inventent à partir de démarches participatives paysagères une manière originale d’hybrider deux des formes que prennent ces régimes d’action : la logique territoriale et la logique paysagère. Ce processus contribuerait à favoriser la territorialisation des nouvelles Communautés de communes. L’originalité de cette thèse repose sur la posture pragmatique qui y est adoptée : les démarches paysagères participatives sont analysées au cours même de leur expérimentation : elles prennent la forme d’une enquête telle que la définit John Dewey, transformatrice des mondes en même temps qu’elle transforme leurs enquêteurs.



Researchers involved: 

Ouvert à tous