Publication Type:

Ouvrages

Source:

(2019)

Call Number:

halshs-02091739

URL:

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-02091739

Abstract:

Qu’on le nomme effondrement ou ré-enchantement, il semble assez difficile aujourd’hui de contester l’idée d’un tournant écologique à l’échelle de l’humanité. Les crises environnementales, sociales, politiques, économiques que ces bouleversements provoquent – et provoqueront – créent un climat d’incertitude et de violence qui touche directement et de façon différenciée la population et les territoires dans lesquels nous vivons. Dans ce contexte, a priori anxiogène, plusieurs chemins s’offrent à nous pour relever le défi de l’adaptation et construire collectivement un autre avenir. États, métropoles mondiales, collectivités locales, mais aussi collectifs citoyens, chercheurs, experts défendent l’idée d’une politique de la résilience, ou de la transition socio-écologique, pour y parvenir. On en parle donc beaucoup, même si on agit sans doute encore trop peu tant la tâche est complexe, les motivations et conséquences diverses selon les protagonistes. Je tends ici à replacer ces enjeux contemporains de premier ordre dans une lecture territoriale du phénomène. Comment penser la résilience depuis les territoires ? Plus précisément, comment penser et mettre en œuvre la résilience du « modèle métropolitain » actuel ? Quels sont les possibles contours des nouveaux modes d’organisation spatiale émergents ? On tente à présent de réfléchir aux mutations territoriales en cours, aux possibles trajectoires et aux priorités à mettre à l’agenda de l’action locale.

Notes:

Humanities and Social Sciences/GeographyHumanities and Social Sciences/Architecture, space managementBooks

Research team: