Lilia Lamrani soutient sa thèse

Lilia Lamrani soutient sa thèse

Thèse dirigée par Ameziane Ferguene

 

Sujet de thèse : Acteurs, dynamiques territoriales et développement local, cas de la Vallée de la Soummam en Algérie. 

 

Composition du jury:

M. Youghourta Bellache, Maitre de conférences HDR, Université Abderrahmane Mira, Directeur de thèse

M. Moussa Boukrif, Professeur à l'Université Abderrahmane Mira, Examinateur

M. Chaieb Bounoua, Professeur à l'Université Abou Bekr Belkaid, Rapporteur

M. Jean-Christophe Dissart, Professeur à l'Institut d'Urbanisme et de Géographie Alpine, Examinateur 

M. Améziane Ferguene, Maitre de conférences HDR à l'Université Grenoble Alpes, Directeur de thèse

Mme Catherine Mercier-Suissa, Maitre de conférences HDR à l'IAE Lyon School of Management, Rapporteur

 

Résumé :

Cette thèse traite de la problématique du développement socio-économique dans la Vallée de la Soummam, région de Kabylie au nord de l'Algérie. La question à laquelle nous Avons essayé de répondre est la suivante : Comment l'agglomération d'entreprises qui s'est formée sur le territoire de cette vallée a-t-elle favorisé la mise en place un système économique territorial (SET) relativement performant alors que l'économie algérienne est globalement rentière? Et quelles sont les caractéristiques de la dynamique socio-économique qui en a résulté?

Basée sur une stratégie industrialisation privilégiant l'industrie lourde, la politique de développement qui a longtemps prévalu en Algérie repose sur l'idée que le développement est le résultat d'un processus de transformation socio-économique initié et conduit d'en haut par le pouvoir d'Etat central. Plus de 50 ans après l'indépendance, l'économie algérienne ne s'est ni densifiée, ni diversifiée, elle est restée quasiment mono-productrice (hydrocarbures) et surtout mono-exportatrice.

Or, depuis plusieurs décennies, nous assistons à un renouvellement de la problématique du développement économique par intégration du concept de territoire. Dans la nouvelle approche, le développement renvoie à des dynamiques socio-économiques enclenchées d'en bas, par des acteurs locaux organisés et qui valorisent les ressources disponibles sur leur territoire. La pertinence de cette approche réside dans le fait que ces dynamiques territoriales renvoient à la fois à une organisation productive et un mode de régulation socio-institutionnel spécifique : en d'autres termes à deux systèmes interdépendants, technico-économique de production assurant la compétitivité du territoire et socio-institutionnel de régulation garantissant sa durabilité.

Par ce travail de recherche, nous voulons contribuer à la compréhension et l'enrichissement de cette nouvelle approche du développement. A travers une étude approfondie de la dynamique socio-économique centrée sur l'agroalimentaire dans la Vallée de la Soummam, nous avons essayé de montrer en quoi le concept de développement territorial constitue un cadre d'analyse approprié et peut être un outil efficace d'une politique de développement au niveau régional et local dans les pays en développement comme dans les pays développés.

Plus concrètement, l'analyse proposée dans cette thèse vise à montrer que sur le territoire de la Vallée de la Soummam, l'agglomération d'entreprises industrielles spécialisées dans l'agroalimentaire engendre une dynamique de développement socio-économique qui a pour effet d'améliorer les conditions de vie de la population locale (création d'emplois, distribution des revenus; disponibilité des produits, etc.). Toutefois, le SET agroalimentaire de la Vallée de la Soummam fait face, aujourd'hui, à de nombreux défis notamment liés à la mise en place d'une gouvernance territoriale capable d'assurer une meilleure régulation des rapports entre acteurs, de favoriser des stratégies collectives de promotion territoriale et de permettre une meilleure protection de l'environnent au sens écologique.

 

Mots clefs : territoire, système économique territorial, développement socio-économique, régulation socio-institutionnelle, le développement par le haut et développement par le bas, Vallée de la Soummam.



Researchers involved: 

Contact: 
Lilia Lamrani
Ouvert à tous