Nuits des suds

Nuits des suds

Première approche interdisciplinaire des nuits du Monde

La nuit, dimension longtemps oubliée de la ville, est désormais au coeur des questions urbaines dans la recherche, dans la fabrique de la ville, ses aménagements, sa gestion, sa mise en tourisme et sa gouvernance. Des études socio-économiques, des démarches stratégiques et des politiques publiques émergent peu à peu dans de nombreux pays et sur différents continents. Dans la recherche, un champs interdisciplinaire nouveau se structure peu à peu autour des « études de la nuit » ou « recherches sur la nuit » Night studies ». Jusqu’à ces dernières années les travaux sur la nuit se sont plutôt intéressés aux villes du nord, voire à quelques métropoles d’Amérique du sud, d’Australie ou d’Asie avec la Chine notamment. Par contre, il existe encore peu de travaux dans les « suds » et notamment au sud de la Méditerranée, au Maghreb, au Machrek, en Afrique Noire et dans le reste du monde. Comment les nuits sont-elles vécues dans ces régions ? Comment sont-elles habitées ? Comment sont-elles organisées ? Quand les recherches existent quels sont les angles d’approche privilégiés ? Quelle est la place de la culture, de la religion ? Quel rapport au genre et aux sexualités diverses ? Quelle est la place des femmes ? Quelle approche générationnelle ? Quelles traditions dans les nuits ? Quelles évolutions ? Quelles organisations ? Quels services ? Quels rythmes ? quels transports ? Quelles mobilités ? Quelles populations ? Quelles activités ? Quels conflits ? Quelles innovations ? Entre exploitation et patrimonialisation quel(s) avenir(s) pour les nuits des suds ? Quelles mutations sociales s’engendrent et s’affirment-elles à travers la nuit ? La nuit pourraitelle jouer un rôle dans le processus de transition écologique ? Et enfin, quelles spécificités pour les nuits urbaines des suds et quels apports pour les réflexions en cours dans d’autres régions du monde. Pour tenter de répondre à ces questions, plusieurs « entrées » non exclusives seront privilégiées : territoires et temps de la nuit (événements, traditions, rites…) ; économies de la nuit (informel, marketing…) ; gens de la nuit ; tensions, conflits, innovations, bricolages, adaptations des hommes, des organisations et des territoires mais aussi méthodologies d’approche (…) Au-delà de ces entrées indicatives, toutes les propositions sur les « Nuits des suds » seront examinées avec soin, quelles que soient leurs origines disciplinaires et géographiques.

 

https://lyaly-aljnwb-nuits-des-suds.webnode.fr/



Researchers involved: 

Contact: 
Luc Gwiazdzinski
Ouvert à tous