Mon troupeau irradié: témoignages d’éleveurs de vaches de Fukushima.

Mon troupeau irradié : témoignages d’éleveurs de vaches de Fukushima.

Projection et Rencontre avec le réalisateur Tamotsu MATSUBARA

[ANNULATION COVID-19] Evènement annulé en raison de la crise sanitaire due au coronavirus

 

Dans le cadre des Rencontres de géopolitique critique, une projection-débat du film Mon troupeau irradié: témoignages d’éleveurs de vaches de Fukushima est organisée avec l'association Nos Voisins Lointains 3.11. La projection sera suivie d'un débat avec son réalisateur Tamotsu MATSUBARA

 

Synopsis : Un mois après l'accident nucléaire, une zone d'un rayon de 20 km autour de la centrale nucléaire de Fukushima Dai-ichi a été désignée zone de vigilance. Deux mois plus tard, le gouvernement japonais a notifié à la préfecture de Fukushima l'ordre d’abattre tout le bétail dans la zone en vue d’empêcher la commercialisation de la viande contaminée par la radioactivité. Les agriculteurs, eux-mêmes évacués par ordre, n'avaient pas d’autre choix que d’obéir à la politique nationale. Cependant, certains éleveurs de bovins ont refusé d’accepter la situation, et continuent à faire vivre des vaches, quitte à s’exposer eux-mêmes à la radioactivité. Un agriculteur vit toujours dans une zone interdite, un autre se rend à sa ferme tous les deux jours en parcourant 60km depuis le logement temporaire situé à Nihonmatsu…

Une équipe formée de chercheurs issus de plusieurs universités a également commencé à surveiller les problèmes sanitaires chez les vaches exposées. Le thème de l'étude est l’exposition aux faibles doses d'un grand animal, thème inédit dans le monde entier. Mais les agriculteurs refusant l’abattage des vaches sont devenus une entrave aux yeux du gouvernement. Peu à peu, les difficultés s'accumulant, certains fermiers abandonnent leur lutte. D'autres s’évertuent à faire vivre des vaches dans des territoires contaminés, alors que ce bétail n’a plus de valeur économique.

 

Avertissement : ce film contient des images de carcasses d'animaux qui peuvent choquer certaines personnes. Il s'agit d'une réalité, mais le film est déconseillé aux enfants.



Researchers involved: 

Contact: 
Claire Revol
Ouvert à tous