Publication Type:

Articles

Source:

Beccaria : revue d'histoire du droit de punir, Georg (2020)

ISBN:

2297-3311

Call Number:

hal-02626212

URL:

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02626212

Abstract:

Il ne s’agira pas ici de revenir sur Lombroso, sa vie, son œuvre mais bien sur sa réception en France et particulièrement sur ce que deviendra la future école lyonnaise autour d’Alexandre Lacassagne. A l’ensemble des critiques très contemporaines faites à Lombroso, il faut restituer une complexité qui est celle du contexte de l’époque, des parcours et des connaissances scientifiques extrêmement réduites qui font que les instruments mis à disposition de ces savants sont effectivement la quantification, l’anthropométrie, le corps comme un élément d’explication du phénomène criminel. De la séduction réussie aux premiers reproches, nous voudrions revenir ici sur l’opposition toute relative entre Lombroso et Lacassagne. Avec l’école française, nous disposons d'une palette, d'un kaléidoscope des conceptions criminologiques du temps qui intègre l’explication biologique à l’analyse du phénomène criminel mais ne la met pas en facteur prioritaire comme le feront les Italiens.De cette réception, opposition, construction réciproque, nous voudrions pointer comment en France, malgré les antagonismes, le savoir criminologique s’imposera dans les dispositifs, les politiques et les législations, empruntant largement aux conceptions italiennes ; ainsi en est-il de la notion de « dangerosité », inscrite au coeur de la loi de 1885 sur la relégation des récidivistes. De ce point de vue, on peut suggérer que Lacassagne et son pays d’appartenance va, si ce n’est dépasser le maître, en tout cas très largement suivre son chemin. Nous reviendrons sur les fondements et l’émergence de l’homme criminel et la réception contrastée en France de Lombroso, particulièrement par Alexandre Lacassagne. Celui-ci a sans doute porté une image d’opposition, mais c’est une relation tout autant fraternelle que fratricide qui se construit et s’impose, comme en témoigneront les matérialisations d’idées ou de notions empruntées au savoir criminologique italien.

Notes:

Humanities and Social Sciences/SociologyHumanities and Social Sciences/HistoryHumanities and Social Sciences/Political scienceHumanities and Social Sciences/LawJournal articles

Research team: