Claire Cerdan soutient son HDR à Pacte

Claire Cerdan soutient son HDR à Pacte

Claire Cerdan (CIRAD/UMR Innovation) soutiendra son Habilitation à Diriger des Recherches en Géographie – Aménagement, réalisée sous la garantie de Bernard PECQUEUR,  à Pacte.

 

 

Sujet de HDR : SYAL et vie des territoires, Volume 2 – Mémoire de Recherche

 

Composition du jury :

Claire DELFOSSE, Professeure à l’Université Lumière Lyon 2, rapporteur
Laurent RIEUTORT, Professeur à l’Université Clermont Auvergne, rapporteur
Marc DEDEIRE, Professeur à l’Université Paul Valéry, Montpellier 3, rapporteur
Paulo H. F. VIEIRA, Professeur émérite à l’Université Fédérale de Santa Catarina, membre
François CASABIANCA, Directeur de recherche à l’INRAE, membre
Bernard PECQUEUR, Professeur émérite à l’Université de Grenoble Alpes, garant

 

 

Résumé :

Ce mémoire interroge le rôle que jouent les processus de spécification des ressources locales et l’action publique qui les accompagnent dans la dynamique et la recomposition des territoires. Trois temps animent la réflexion. Le premier réinterroge l’origine du SYAL, ses différentes acceptions et grilles d’analyse, ses liens aux travaux et problématiques des ressources territoriales. Le deuxième temps opère des focus sur des SYAL en action, tous localisés au Brésil. Il montre que les visages du SYAL sont multiples, car il se déploie selon toute une gamme de situations géographiques, historiques, où émergent des stratégies de valorisation des ressources territoriales via les indications géographiques, des acteurs intermédiaires, et de nouvelles modalités de gouvernance, d’apprentissage ou d’action publique. Le troisième temps, intitulé « changeons de voie… » ouvre des perspectives de recherche autour de l’écologisation des territoires, la préservation de la biodiversité et des savoirs locaux associés, de nouvelles implications des consommateurs et des acteurs publics dans la promotion de systèmes alimentaires durables. Il invite à interroger la coexistence des modèles de développement agricole et alimentaire et leurs formes d’interactions et démontre que la notion de SYAL reste opérante pour répondre aux nouvelles préoccupations sociétales en termes de développement territorial et d’alimentation.



Researchers involved: 

Ouvert à tous