Clément Chagnaud soutient sa thèse

Clément Chagnaud soutient sa thèse

Thèse co-dirigée par Paule-Annick Davoine, Professeure, Laboratoire Pacte, Université Grenoble Alpes);  Elisabetta Carpitelli, Professeure en géolinguistique, GIPSA-lab, Université Grenoble Alpes, Philippe Garat, Maitre de conférences en statistiques et mathématiques appliquées, Laboratoire Jean Kuntzman, Université Grenoble alpes.

 

Sujet de thèse : Méthodes et outils pour l’analyse spatiale exploratoire en géolinguistique : contributions aux humanités numériques spatialisées

 

Composition du jury:

Mr Matteo Rivoira, Professeur, Instituto per l’Atlante Linguistico Italiano, Università degli Studi di Torino, Rapporteur
Mr Christian Sallaberry, Maître de Conférence, HDR, Université de Pau, Rapporteur
Mme Ana-Maria Olteanu-Raimond, chargée de recherche HDR, Institut National de l'information Géographique, LASTIG, examinatrice
Mme Anika Falkert, Professure, Université d'Avignon, examinatrice
Mr François Portet, Professeure, Université Grenoble Alpes, examinateur

Mme Paule-Annick Davoine, Professeure,université Grenoble Alpes, Directrice de thèse
Mme Elisabetta Carpitelli, Professeure, Université Grenoble Alpes, Co-Directrice de thèse
Mr Philippe Garat, Maître de Conférence, Université Grenoble Alpes, Co-Encadrant de thèse

 

Résumé:

Depuis près d'un siècle, les géolinguistes utilisent la cartographie pour visualiser les données dialectales et ainsi comprendre les structures spatiales des dialectes. Les données produites par les géolinguistes sont issues d'enquêtes réalisées auprès de locuteurs identifiés sur un nombre restreint de localités. Elles sont donc ponctuelles, textuelles et spatialisées. Aujourd'hui, l'outillage logiciel destiné au traitement cartographique des données géolinguistiques est très en retard et les systèmes d'information géographique (SIG) sont peu adaptés. Nous proposons donc des méthodes et des outils géomatiques permettant la production automatique de cartes interprétatives et de cartes de synthèse pour l'analyse spatiale exploratoire de données géolinguistiques. Nos méthodes sont implémentées dans deux outils cartographiques, ShinyDialect et ShinyClass, qui permettent la visualisation et l'exploration des résultats.

A travers ces méthodes, nos problématiques visent à intégrer des éléments géographiques (topographiques, historiques, culturels, administratifs etc.) dans le traitement des données géolinguistiques. L'objectif est d'explorer les liens potentiels entre ces éléments de contexte et la diffusion des dialectes sur un territoire. Ces travaux se situent dans le contexte du projet ANR ECLATS dont l'objectif est de valoriser les données de l'Atlas Linguistique de la France. Nos propositions s'inscrivent dans une volonté de transfert de connaissances issues de l'informatique, de l'analyse spatiale et de la géographie vers la géolinguistique. Ces recherches se placent donc dans le paradigme des humanités numériques spatialisées et présentent des enjeux transdisciplinaires.

 

Lien zoom : https://univ-grenoble-alpes-fr.zoom.us/j/92178653917?pwd=OGFtUFU1M3dJZUt...



Researchers involved: 

Contact: 
Clement.Chagnaud@univ-grenoble-alpes.fr
Ouvert à tous