Michela Bevione soutient sa thèse

Michela Bevione soutient sa thèse

Thèse dirigée par Nicolas Buclet, Université Grenoble Alpes et codirigée par Pierre-Yves Longaretti 

 

Sujet de thèse : L'analyse des interactions entre flux et  acteurs pour la compréhension des enjeux  socio-écologiques à l'échelle d'un territoire :  application à la production du fromage AOP  Beaufort dans la vallée de la Maurienne 

 

Composition du jury : 

Monsieur Nicolas Buclet, Professeur des universités, Université Grenoble Alpes, 

Monsieur Jean-Christophe Dissart, Professeur des universités, Université Grenoble-Alpes, 

Madame Pauline Marty, Maître de conférence, Université de Technologie de Troyes, 

Monsieur Philippe Lescoat, Professeur des universités, AgroparisTech,

Madame Natacha Gondran, Maître de conférence, Ecole des Mines de Saint-Etienne.

 

Résumé :

Ce travail de thèse porte sur le couplage entre méthodes qualitatives et quantitatives pour l'analyse  du métabolisme territorial et l'évaluation des enjeux socio-écologiques des activités humaines  créatrices de richesse. La démarche s'appuie sur la représentation métabolique d'un sous-système  créateur de richesse proposée au sein du champ de recherche interdisciplinaire de l'écologie  territoriale. Plus précisément, les méthodes quantitatives mobilisées concernent l'analyse de flux de  matière multi-échelle, son couplage avec l'analyse de cycle de vie pour l'étude des pressions  environnementales associées et avec l'analyse de bilans comptables pour l'évaluation des flux  monétaires engendrés. D'un point de vue qualitatif, l'approche par la ressource territoriale permet  d'examiner les processus mis en place pour la mobilisation et la valorisation des ressources au sein de  l'activité considérée, ainsi que le rôle que la coordination des acteurs territoriaux et extra-territoriaux  et les aspects immatériels jouent dans la circulation des flux. À partir de l'analyse des interactions entre  flux et acteurs, cette thèse vise à mettre en évidence les vulnérabilités socio-écologiques associées aux  activités humaines créatrices de richesse et in fine à contribuer à une meilleure compréhension des  capabilités territoriales. La production du fromage AOP Beaufort dans la vallée de la Maurienne  constitue le cas d'étude pour cette analyse et une attention particulière est dédiée aux rétroactions  (positives et/ou négatives) entre cette activité et le sous-système de création de richesse touristique.

 

Mots-clés : écologie territoriale, métabolisme territorial, capabilités territoriales, analyse des flux de matière, analyse de cycle de vie, Beaufort, Maurienne



Researchers involved: 

Ouvert à tous