VINCENT GUILLON

Directeur adjoint de l'Observatoire des politiques culturelles
guillvin's picture
Institutional membership: 
Other
Status: 
Resarch associate (m)
Non permanent.e
Research areas: 
Cultural policies
Research team: 

Onglet(s)

Présentation

Je suis actuellement directeur adjoint de l’Observatoire des politiques culturelles, organisme national créé en 1989 à l’initiative du Ministère de la Culture et de l’Université Pierre Mendès France afin d’accompagner le mouvement de décentralisation culturelle par des activités de production de connaissance (études et recherches), de formation (Master DPC), de publication et d’animation du débat public (rencontres, séminaires, colloques, concertations). Nos missions sont fondées sur un partenariat étroit avec le monde universitaire et en particulier avec Sciences Po Grenoble. Nous publions L'Observatoire, la revue des politiques culturelles. http://www.cairn.info/revue-l-observatoire.htm

Docteur en Science politique de l'Université Grenoble Alpes, mes travaux de recherche portent principalement sur la recomposition des politiques culturelles, les droits culturels, les processus de métropolisation culturelle, les théories de la ville créative et les cultures numériques. Je suis membre de l'équipe de recherche de l'ANR SCAENA sur les scènes culturelles et la créativité territoriale.

Subject: 
Mondes de coopération et gouvernance culturelle dans les villes. Une comparaison des recompositions de l’action publique culturelle à Lille, Lyon, Saint-Étienne et Montréal.
Dates: 
September, 2006 to March, 2011
Abstract: 

La culture se retrouve au coeur de stratégies de villes comme ressource mobilisée et articulée au sein de projets urbains, économiques et sociaux. Ainsi de nouveaux modèles et concepts apparaissent-ils, véhiculant un discours sur ses vertus territoriales : le cultural planning, la ville créative, la métropole culturelle, le quartier artistique, etc. La culture est alors considérée comme une dimension du développement territorial, faisant perdre au « secteur culturel » une partie de son autonomie. Ces recompositions de l'action publique culturelle sont directement liées à la formation de modes de gouvernance fondés sur une logique politique du territoire. Les principes conventionnels qu'ils génèrent mettent à l'épreuve les acteurs locaux et les équilibres préexistants. Du gouvernement de la culture à la gouvernance culturelle des villes, ce sont les mécanismes d'émergence et d'institutionnalisation de mondes de coopération spécifiques à Lille, Lyon, Saint-Étienne et Montréal qui sont ici observés. Cette thèse entend contribuer au débat sur la constitution des villes en acteurs collectifs, tel qu'il se configure à partir de l'action culturelle.

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00675684

 

Thèse soutenue en mars 2011, Mention très honorable avec félicitations du jury.

Jury composé de :

– Monsieur Franco BIANCHINI, Professor of Cultural Policy and Planning, Leeds Metropolitan
University
– Monsieur Jérôme DUBOIS, Professeur des universités, Université Aix-Marseille III
– Monsieur Alain FAURE, Directeur de recherche au CNRS, PACTE
– Monsieur Emmanuel NÉGRIER, Directeur de recherche au CNRS, CEPEL
– Monsieur Guy SAEZ, Directeur de recherche au CNRS, PACTE (directeur de thèse)