Melanie Marcuzzi

Ingénieure d'étude dispositif Reflab
marcuzzm's picture
Institutional membership: 
Université Grenoble Alpes
Status: 
Engineer (f)
Non permanent.e
Research team: 
Office: 
1410
Address: 
14 avenue Marie-Reynoard 38100 Grenoble

Onglet(s)

Présentation

Après une licence de Biologie à l’Université Joseph Fourier de Grenoble, j’ai voulu ancrer mes études au cœur des espaces montagnards. Je me suis alors dirigée vers un master d’aménagement territorial spécialisé dans les zones de montagne à l’université d’Aix-Marseille. J’ai réalisé un premier stage de recherche sur les impacts du changement climatique sur les itinéraires d’alpinisme historiques du massif du Mont-Blanc avec le laboratoire EDYTEM. Pour ma dernière année de master, j’ai coordonné durant un stage de 6 mois l’étude de fréquentation qualitative sur les sentiers et dans les refuges participants au programme Refuges Sentinelles/Reflab au sein du Parc national des Ecrins. A l’issue de mon master, j’ai été recrutée par le laboratoire PACTE en tant qu’ingénieure d’étude pour le programme Reflab.
Ce dispositif est un des axes de travail du dispositif "sentinelles des Alpes" en cours de création en lien avec l'Agence française de la biodiversité. Le programme Reflab est expérimenté à l’échelle du Parc national des Écrins avant un essaimage envisagé dans d’autres massifs de montagne. Il vise à développer une dynamique d’observation du changement en haute montagne basée sur le refuge comme lieu de mesure, d’observation, de travail et d’échanges entre sciences de la nature et de la société, en prenant en compte à la fois les processus géophysiques, climatiques et biologiques et les pratiques touristiques et sportives. Ce programme cherche à repérer et mesurer les évolutions et les tendances qui permettent de comprendre comment la transformation du milieu naturel interagit avec des changements culturels pour faire évoluer les pratiques récréatives, générer de nouveaux publics, et contribuer à l’affirmation de nouvelles compétences professionnelles. Ce dispositif ambitionne de développer dans la durée une démarche d’intelligence collective entre chercheurs et praticiens. En tant qu’ingénieure d’étude, je suis chargée d’animer le réseau d’acteurs, et de valoriser et développer le dispositif Refuges Sentinelles/Reflab durant les 18 mois de ma mission.