bla bla
bla
Lieu : 
Promu : 
non
bla bla
Lieu : 
Lieu : 
Journée d'étude

Organizers

  • Sebastian Roché, Research Pr., CNRS, Sciences Po / University Grenoble-Alpes
  • Dietrich Oberwittler, Pr, Institute of Criminology, Max Planck, Freiburg,

Registration : accueil@msh-alpes.fr

Program

  • Monday morning, 5 of December

10:00-12:00 : Pre-meeting Publication opportunities. Open discussion on possible cooperation. & support from “Recherche Attentats” CNRS program. 12:00-13:30 : lunch

  • Monday afternoon, 5 of December

13:30- 13h40 : Introduction of the seminar: Sebastian Roché, Dietrich Oberwittler 13h40 - 17h20 : Session 1: Ethnicity, religion, ideology and national identification Chair: Céline Belot, CNRS fellow, University of Grenoble-Alpes - 13h40- 14h00 : Alita Nandi (University of Essex, UK) : Britishness and Identity Assimilation - 14h00- 14h20 : Q&A - 14h20- 14h40 : Kristina Bakkær Simonsen (Aarhus University, Danemark) : Host National Context (boundary drawing) and Immigrants' sense of Belonging - 14h40 - 15h00 : Q&A - 15h00 - 15h20 : Anke Munniksma (University of Amsterdam, Netherlands) : Host national and religious identifications in the Netherlands - 15h20 - 15h40 : Q&A - 15h40 - 16h00 : Coffee break - 16h00 - 16h20 : Dietrich Oberwittler (Max Planck Institute Pr, Freiburg, Germany): “Interethnic friendships and ethnic/national identification of minority adolescents in Germany – An analysis based on social network data”. - 16h20 - 16h40 : Q&A - 16h40 - 17h00 : Ingrid Tucci (University Aix-Marseille, France) : education and identity in France vs Germany - 17h00 - 17h20 : Q&A

  • Monday night

20h00 : Dinner

  • Tuesday morning, 6 of December (09:00-12:30)

9h00 - 12h40 : Session 2: Religious/Ethnic identity and hostility to outgroups / institutions: what relations? - 09h00 –09h20 : Sebastian Roché (CNRS Pr. Grenoble-Alpes University), Anina Schwarzenbach (Max Planck Institute, Freiburg) : Religion and national identification, variations across two countries (France, Germany). - 09h20 –09h40 : Q&A - 09h40 – 10h00 : Eylem Kanol, Research Fellow and PhD Candidate at the WZB Berlin Social Science Center (WZB, Berlin, Germany): Jihadi radicalization in Europe from a comparative perspective : profiles, contexts, networks and narratives - 10h00 –10h20 : Q&A - 10h20 – 10h40 : Matti NASI, postdoctoral researcher (the Institute of Criminology and Legal Policy, Finland) “Finnish hate crime offending among youth: is there a role of immigration background and religion?” - 10h40 –11h00 : Q&A - 11h00–11h20 : Coffee break - 11h20–11h40 : Diana van Bergen (Groningen University, Netherlands) : Determinants of Radicalization/ Attitudes towards violence of Islamic Youth / public institutions (to be determined) - 11h40 –12h00 Q&A - 12h00–12h20 Dr. Lina Stetten (University of Bielefeld, Germany) : Targeted Violence. - 12h20 –12h40 Q&A 12h40 – 13h00 : Closure Sebastian Roché, Dietrich Oberwittler : follow up of the conference 1) comparative book, 2) steps for an integrated cross country EU research. 13h00 : lunch Download the program

5 décembre 2016
Journée d'étude
Organisations internationales et action(s) collective(s). Jalons pour un champ de recherche

Le laboratoire Pacte et Sciences Po Grenoble, en partenariat avec Sciences Po Toulouse-LaSSP et Sciences Po-CERI, vous invitent à la journée d’étude "Organisations internationales et action(s) collective(s). Jalons pour un champ de recherche". Soixante-dix ans après la création de l’Organisations des Nations unies, et plus d’un siècle après celle des premières organisations internationales, qu’avons-nous appris du rôle et du fonctionnement de ces institutions et des mécanismes de l’action collective à l’échelle internationale ? Quelles leçons sommes-nous en mesure de tirer de la profusion de travaux sur les organisations internationales depuis ces vingt dernières années ? Quel bilan tirer des différents projets collectifs (HION, IO-BIO, GRAM-AFSP, séminaires sur les organisations internationales à Paris, Grenoble, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Toulouse, Genève) menés sur les organisations internationales dans l’espace académique francophone ? Ces questions structureront une journée de recherches et de débats organisée à Sciences Po Grenoble, en partenariat avec Sciences Po Toulouse et Sciences Po Paris. Animés par des enseignant(e)s-chercheurs(ses) et en présence des étudiant(e)s, ces débats seront organisés sous la forme de tables rondes afin de privilégier la discussion collective et d’encourager la recherche « en train de se faire ». Cette journée est ouverte à toutes et tous. Télécharger le programme Contact : marieke.louis@iepg.fr

16 décembre 2016
Journée d'étude

© Direction générale de la police

 

Le laboratoire Pacte et le CERDAP2, en partenariat avec Sciences Po Grenoble et l’Université Grenoble Alpes, vous invitent à la journée d’étude "Les relations police-population". La question des rapports police-population occupe depuis les années 1960 une place centrale dans les recherches en sciences sociales sur le maintien de l’ordre et la sécurité. Les travaux académiques à ce sujet peuvent être divisés en deux catégories. La première cherche à dégager les caractéristiques du modèle dominant de relation entre l’institution policière et telle ou telle fraction de la population visée par son action. La seconde, qui connaît actuellement d’importants développements, insiste au contraire sur la diversité des représentations et des pratiques au sein même de l’institution policière. La journée d’étude mettra l’accent sur cette deuxième approche. Les contributions préciseront la nature (territoriale, professionnelle, organisationnelle, politique…) et le poids relatif des processus et facteurs qui expliquent les différences observées dans les rapports police-population. Un premier axe de réflexion concernera les logiques qui conduisent les services de police à cibler prioritairement certains types de territoires, de populations ou de problèmes. Un deuxième examinera la participation d’acteurs policiers à des dispositifs d’action publique ayant des visées transformatrices des relations police-population. Enfin, un troisième angle d’analyse consistera à traiter la question des rapports police-population dans une perspective néo-institutionnelle comparée. Il s’agira de caractériser les effets des styles et instruments de l’action policière sur la construction des représentations réciproques. Télécharger le programme Contact : thierry.delpeuch@umrpacte.fr

15 décembre 2016
Séminaires et ateliers

Séminaire « Capitalismes et alternatives » Intervenant : Christian Walter

25 novembre 2016
Aire culturelle : 
Cycle de séminaire : 
Séminaires et ateliers

Le séminaire "Capitalismes et Alternatives : regards croisés" a pour objectif d’analyser les mutations actuelles du capitalisme et les formes d’actions économiques alternatives (par exemple : monnaies locales, Garden City, économie sociale et solidaire, économie collaborative). L’approche adoptée se veut hétérodoxe et transdisciplinaire (économie, gestion, histoire, sociologie, urbanisme, etc). En savoir plus... Thomas Lagoarde-Ségot, docteur habilité en sciences économiques, est professeur chez KEDGE Business School et chercheur affilié au LEST, Aix-Marseille Université.

30 septembre 2016
Aire culturelle : 
Cycle de séminaire : 
Soutenance thèse

Sujet : L’incertitude comme levier de co-construction au prisme du projet urbain Résumé :  Les crises actuelles de l’économie, mais aussi de la démocratie représentative, impactent fortement les processus de conception de la ville contemporaine, les faisant passer d’un modèle de planification traditionnelle (rationnel et hiérarchique) à un modèle consensuel fondé sur la négociation, la communication et l’interaction entre les différents acteurs du territoire. Le mode projet, en tant que mode de conception privilégié des espaces urbains, récupère à notre sens une bonne partie des limitations et des paradoxes d’une planification urbaine confrontée à un contexte de plus en plus complexe. L’étude de plusieurs interventions urbaines en France et en Espagne, conçues avec différents degrés d’incertitude, nous fournira des conditions qui permettront de discuter d’un renouvellement des pratiques de conception des espaces urbains, en même temps que nous nous interrogerons sur la pertinence de continuer à penser la ville « en mode projet ». Notre objectif de recherche concerne donc la définition d’un mode de conception alternatif et transitionnel, incorporant de l’incertitude. Celui-ci s’appuie sur la co-construction d’un projet-processus collectif, soutenu par l’expérimentation, la schématisation et la démocratisation des pratiques de conception, que nous appelons « Projet Urbain Stochastique ». Jury :  MARCUS ZEPF, Professeur Smart Living Lab-Institut Transform-HEIA Directeur de thèse Serge THIBAULT, Professeur Université François-Rabelais Rapporteur Marc DUMONT, Professeur Université de Lille 1 Rapporteur Rita OCCHIUTO, Professeur Université de Liège Examinateur Jose Juan BARBA, Professeur Université de Alcala de Henares Examinateur Pablo MARTI, Professeur Université de Alicante Examinateur Jean-Michel ROUX, Maître de conférences Université Grenoble Alpes Examinateur

16 décembre 2016
Aire culturelle : 
Soutenance thèse

Sujet : Un monde en mutation : jeunesse, internet et politique. Les cas du mouvement étudiant Mane en Colombie et du mouvement Acampa Sampa Ocupa Sampa au Brésil (2011) Directeur : Guy SAEZ, Directeur de recherche émérite au Cnrs, Pacte Co-Directeur : Carles FEIXA, Professeur d’anthropologie sociale, Université de Lleida Composition du jury :

  • Mme Anne MUXEL, Directrice de recherche Cnrs, Centre de Recherches Politiques Cevipof de Sciences Po Paris
  • M. Carles FEIXA, Professeur d’anthropologie sociale, Centre d'Estudis sobre Joventut i Societat, Université de Lleida
  • Mme Carmen LECCARDI, Professeure de sociologie, Dipartimento di Sociologia e Ricerca Sociale, Université de Milano-Bicocca
  • M. Dominique BOULLIER, Professeur de sociologie, Directeur du Social Media Lab, Ecole fédérale polytechnique de Lausanne
  • M. Guy SAEZ, Directeur de recherche émérite au Cnrs, Pacte-Grenoble
9 décembre 2016
Aire culturelle : 
Soutenance thèse

Sujet : Villes en transition énergétique. Recomposition de l'action urbaine de l'énergie en Allemagne.

Cities in energy transition. Reconfiguration of urban energy in Germany.

Mots clés : transition énergétique urbaine,gouvernance,changement climatique,ville rétrécissante,management stratégique urbain,Allemagne

Keywords : urban energy transition,governance,climate change,shrinking cities,urban management,Germany

Résumé de la thèse en français : Le concept de transition énergétique s'est imposé au cours de ces vingt dernières années, comme nouvel objet de la recherche urbaine. Le présent travail de recherche interroge ce concept dans le contexte des villes allemandes. En effet, l'Allemagne présente un intérêt pour deux raisons. Elle s'engage dans une transition énergétique ambitieuse pour à la fois sortir du nucléaire en 2022 et devenir climatiquement neutre à l'horizon 2050. Pour cela, elle doit compter sur les villes qui sont ses principales alliées et des instruments de territorialisation de la transition énergétique. Or, depuis les années 1990, les villes connaissent des changements structurels majeurs qui les plongent, surtout dans les nouveaux Länder, dans une dynamique de rétrécissement urbain. Les tendances antagonistes de croissance et rétrécissement, fortement marquées en Allemagne, posent la question des capacités des villes à répondre aux enjeux globaux et aux injonctions de l'État, et à inclure ces défis globaux à leur propre stratégie de développement. À cet effet, les villes tendent à adopter des méthodes et instruments de que l'on peut regrouper sous la dénomination de management stratégique urbain de la transition énergétique, encouragé et relayé par des niveaux supérieurs. Ce travail propose d'interroger ce management transition énergétique dans deux contextes urbains contrastés que sont Heidelberg, une ville croissante et Dessau-Roßlau, une ville rétrécissante, deux villes qui se sont engagées dès les années 1990 dans la protection du climat.

2 décembre 2016
Aire culturelle : 
Soutenance thèse

Sujet : Innover par l'information : une alternative efficiente pour le développement des PME en Algérie. Le cas de 135 PME à M'sila

Lieu : Faculté d'économie de Grenoble 1241 Rue des résidences 38400 St Martin d'Hères Salle 110

Résumé : Les pouvoirs publics en Algérie comptent sur les PME pour diversifier l'économie, qui demeure une économie de rente pétrolière. Cependant, ces PME sont fragiles et ne participent pas activement à la croissance et au développement du pays. Notre projet consiste à proposer une solution efficace et efficiente pour les PME. Cette solution consiste à innover par l'information. L'innovation étant définie comme un moyen de l'adaptation au changement de l'environnement. Certes, la collecte de l'information nécessite des moyens humains et financiers considérables que la PME ne possède pas, d'où la nécessité de l'intervention de l'Etat pour mettre à disposition de ces PME les informations dont ils ont besoin.

Jury : Mme MYRIAM DONSIMONI, Maître de conférences HDR, Université de Savoie, FRANCE - Directeur de thèse Mme ANNE PLUNKET, Professeur, UNIVERSITE DE LORRAINE, FRANCE - Rapporteur M. Sylvain ZEGHNI, Maître de conférences HDR, UNIVERSITE PARIS-EST MARNE- LA - VALLEE, FRANCE - Rapporteur M. JACQUES FONTANEL, Professeur émérite, UNIVERSITE DE GRENOBLE ALPES, FRANCE - Examinateur

30 novembre 2016
Aire culturelle : 
Soutenance thèse

Sujet : Régulations et marges de manœuvre situationnelles des encadrants de proximité en sous-traitance : un enjeu de prévention des TMS Directrice de thèse : Sandrine Caroly Résumé: Dans une perspective d’ergonomie développementale, les TMS sont considérés comme une conséquence possible des formes d’organisation du travail ne permettant pas aux opérateurs de réguler leurs situations de travail. Agir pour la prévention des TMS, dans les activités de découpe de viande, suppose ainsi d’agir sur les milieux de travail en faveur du développement de leurs marges de manœuvre situationnelles. L’objet de ce travail est de s’intéresser à la manière dont ces conditions de réalisation des activités se construisent, en situation de sous-traitance dans le secteur de découpe de la viande, dans et par l’activité de régulation des situations critiques des encadrants de proximité. La méthodologie s’appuie sur l’analyse de deux cas mobilisant des entretiens, des observations de l’activité de deux encadrants de proximité sous-traitant et des auto-confrontations. Le processus de régulation des situations critiques en lien avec les composantes de la marge de manœuvre situationnelle d’encadrants de proximité et ses effets sur l’environnement de travail des opérateurs encadrés a été reconstitué, dans un objectif descriptif puis d’analyse des liens entre ces différentes dimensions. Nos résultats montrent qu’en cherchant à créer les conditions de la performance dans la régulation des situations critiques, les encadrants participent indirectement et sous conditions à la conception de caractéristiques du milieu des opérateurs en faveur de la prévention des TMS. Ces conditions renvoient ici à la possibilité de développer une marge de manœuvre situationnelle formée par la combinaison particulière de composantes individuelles, collectives et organisationnelles. Ces composantes collectives et organisationnelles peuvent se développer sous l’effet de conditions de réalisation de l’activité liées à la sous-traitance. Les régulations observées s’exercent sur un plan vertical et visent la mise à disposition par les encadrants de moyens pour le développement de ressources collectives au sein de l’équipe. Sur un plan horizontal, ces régulations donnent lieu à différentes formes de travail collectif avec les équipes encadrées, des opérateurs et des encadrants de l’entreprise utilisatrice. Ces activités de régulation réalisées dans « l’ici et le maintenant », au sein de la situation critique, peuvent également constituer une manière pour les encadrants de proximité d’influencer plus largement leurs conditions d’exercice et de répondre à la recherche d’une augmentation du pouvoir d’agir dépassant le périmètre de la situation de travail. Composition du jury :

  • Mme Nicole VÉZINA Université du Québec à Montréal Rapporteur
  • M. Yves ROQUELAURE Université d'Angers Rapporteur
  • M. Pascal UGHETTO Université Paris-Est Marne-la-Vallée Examinateur
  • Mme Agnès AUBLETCUVELIER, Institut National de Recherche et de Sécurité Co-encadrante
  • M. Fabien COUTAREL Université de Clermont-Ferrand, Co-Directeur de thèse
  • Mme Sandrine CAROLY, Université Grenoble Alpes, Directrice de thèse
10 novembre 2016
Aire culturelle : 

Pages