bla bla
bla
Lieu : 
Promu : 
non
bla bla
Lieu : 
Lieu : 
Soutenance thèse
Stéphane Gignoux soutient sa thèse

Sujet : Essai de praxéologie juridique et politique : l’exercice de la copropriété à Tanger (2011-2014)

 

Jury :

Monsieur Baudouin DUPRET, Directeur de recherche CNRS/LAM (Directeur de thèse)
Monsieur Jean-Noël FERRIÉ, Directeur de recherche CNRS, Directeur de Sciences Po Rabat
(Président du jury)
Madame Assia BOUTALEB, Professeure agrégée des universités, Université François-Rabelais de Tours (Rapporteur)  
Monsieur Jean-Philippe BRAS, Professeur des universités, Université de Rouen (Rapporteur)
Madame Laurence DUMOULIN, Chargée de recherche CNRS/Pacte (Membre)
Madame Zaynab EL BERNOUSSI, Professeure assistante, Université Al-Akhawyan, Maroc (Membre)

 

Résumé : À partir d’une observation participante basée sur l’exercice de la profession de gestionnaire d’immeubles dans la ville de Tanger de 2011 à 2014, cette thèse porte sur les pratiques du droit de la copropriété au Maroc. Son objectif principal consiste à examiner l’aptitude de l’État marocain à produire une norme juridique de référence, la loi 18-00 de 2002, dans le champ de la copropriété des immeubles bâtis en étudiant les effets et les résultats obtenus par l’introduction de ce nouveau cadre normatif. Pour atteindre ce résultat, la thèse adopte une démarche praxéologique qui consiste à saisir les modes de production du droit de la copropriété en action et en contexte par les acteurs, qu’ils soient professionnels ou profanes, dans le cadre d’exercice de la copropriété.

14:00
3 septembre 2019
Chercheur.e.s impliqué.e.s : 

Photo credit: hernanpba on Visual Hunt / CC BY-SA

Ouvert à tous
Séminaires et ateliers
Autour de l'ouvrage "Reconfigurating European States in Crisis"

Le séminaire aura pour objet une question classique : "que devient l'Etat en Europe" ? comment identifier et rendre compte des principaux mécanismes de state making et state destroying. Le séminaire s'appuie sur l'ouvrage collectif dirigé avec Desmond King chez Oxford University Press qui rassemble une vingtaine de contributions de chercheurs importants des sciences sociales européennes. A défaut d'une nouvelle théorie, Nous défendons la thèse selon laquelle quatre mécanismes structurent et organisent la recomposition de l'Etat en Europe : le changement d'échelle et les processus de mondialisation et d'européanisation, les dynamiques du capitalisme, la dynamique interne (le souci de soi de l'Etat dont parle Philippe Bezes) et les transformations relatives à l'exercice revendiqué du monopole de la violence légitime. Pour nous, les élites des Etats rendent des comptes à trois groupes : les citoyens, les autres Etats et l'Union européenne, les marchés et les grandes entreprises. Nous esquissons un modèle d'Etat structuré par les politiques publiques et leurs effets, (policy state), transnational, capitaliste et membre de l'Union européenne. 

Intervenant : Patrick Le Galès - DR CNRS CEE - Médaile d'argent CNRS 2018

12:00 - 14:00
5 avril 2019
Aire culturelle : 
Ouvert à tous
Séminaires et ateliers
Pourquoi ont-ils tué LIP ?

Guillaume Gourgues présentera son nouvel ouvrage "Pourquoi ont-ils tué LIP ?".

 

En 1973, les ouvrières et ouvriers de l'usine horlogère Lip à Besançon s'opposent aux licenciements qu'on leur promet : occupation, confiscation du stock de montres, redémarrage partiel de la production, organisation des premières paies ouvrières. En mars 1974, au terme d'un conflit au retentissement mondial, devenu un véritable mythe du mouvement social, leur entreprise redémarre, relancée par un consortium d'actionnaires emmené par Antoine Riboud et soutenu par l'Etat

 

Discutants : François Bonnaz et Christophe Bouillaud

12:00
19 octobre 2018
Chercheur.e.s impliqué.e.s : 
Ouvert à tous