Portrait de morrietl
Affiliation : 
Grenoble INP
Statut : 
Doctorante
Non permanent.e
Domaines de recherche : 
Energie
Équipe de recherche : 

Onglet(s)

Présentation

La capture d’énergie renouvelable in situ met les bâtiments – principaux consommateurs d’énergie dans les espaces urbains – en situation de gérer de l’énergie. Cette gestion a changé d’échelle : passant de l’échelle des bâtiments, gérés par un même propriétaire, à celle de (éco-)quartier, grâce à des réseaux de chaleur, et demain, grâce à l’autoconsommation électrique collective ouverte par les lois TEPCV. Ce travail de recherche a pour but de développer un outil permettant d’optimiser les échanges d’éénergie tout en prenant en compte le caractère multi-acteurs des projets.

Pour cela, nous cherchons, au cours d’un premier travail en sciences sociales, à identifier des arrangements sociotechniques autour de l’autoconsommation collective. Cette identification devrait nous permettre de définir plusieurs scénarios d’autoconsommation collective selon le type d’acteur organisant les échanges (collectivités territoriales, gestionnaires réseau, industriels, coopératives, etc.) ou selon la technologie choisie (compteurs communicants, Blockchain, etc.).

Nous chercherons ensuite à élaborer un outil d’aide à la décision basé sur les scénarios établis précédemment. Nous utiliserons pour cela des approches d’optimisation mathématiques de type MILP en mono-solveur ou en multi-solveurs pour gérer l’aspect multi-acteurs. Il reste à définir si cet outil instrumentera des phases de planification, ou des phases d’exploitation à court terme (J-1 ou J-7).