CITIZENBENCH : Des bancs pour les aînés ?

Territoires, Vieillissements et Pratiques citoyennes

Au cœur de nos sociétés dites innovantes, intégratives et adaptatives, la question des systèmes urbains durables passe par une réflexion et des actions en faveur d’environnements favorables aux usagers et habitants. Parmi ceux-ci, les « aînés » occupent une place croissante dans les discours internationaux et leur parole alimenterait la gouvernance participative des « villes amies des aînés » (VADA). Le projet Citizenbench propose de questionner la place des aînés dans la Cité en se concentrant sur les « bancs publics ». En effet, ceux-ci illustrent la manière dont peuvent s’organiser des formes de gouvernance urbaine à travers les démarches de type VADA. Mais les bancs sont  également un support pour tester les conditions dans lesquelles des personnes plus âgées acceptent ou osent encore sortir, déambuler et participer de l’espace public en tant que citoyen·ne·s à part entière. Prenant en compte les rapports réciproques Sud/Nord dans une logique de comparaison internationale, le projet est construit à partir de quatre études de cas de métropoles diversifiées, parmi lesquelles deux ont adopté une démarche VADA (Manchester, Grenoble), deux autres non (Dakar, Chambéry). L’originalité de la recherche ne se limite pas seulement à l’exploration d’un champ peu connu en sciences sociales à partir du croisement de différentes disciplines (sociologie, géographie, urbanisme et aménagement, et sciences de la santé). Elle se concrétise également dans l’opérationnalisation d’une vaste « enquête participative » couplant des méthodes qualitatives (« cartes Gulliver » ; « parcours commentés » ; 80/100 entretiens qualitatifs) et quantitatives (relevé de données de cartographie géolocalisées ; relevé de déplacements piétonniers par traceurs GPS). L’analyse de ces observations permettra de 1) mieux comprendre la manière dont l’espace public est géré (ou non) par une diversité d’acteurs à une pluralité de niveaux (depuis les instances internationales de l’Organisation Mondiale de la Santé défendant la démarche VADA, jusqu’aux élus et associations de quartier) (H1 : économie politique des bancs publics) ; 2) de mieux appréhender la construction sociale des rapports de pouvoir, d’inégalité, et de justice sociale dans l’espace public, notamment en fonction des genres, des générations et des cultures (H2 : usages et appropriations des bancs publics). Ces deux axes éclaireront in fine la manière dont l’expérience du vieillir dans l’espace urbain s’agence dans une gouvernance mondialisée en faveur d’une société inclusive aux aînés.


Vieillissement
Vieillissement actif
Territoire
Action publique
bancs publics


Contact : 
Thibauld Moulaert
Téléphone : 
0646272489
Participant.e.s du laboratoire : 
Participant.e.s hors labo : 

Amaya Valkiria ; Dione Ibrahima ; Hane Fatoumata ; Paris Magali ; Vuillerme Nicolas


Financements du projet : 
ANR Projets JCJC
Type de projet : 
National
ANR

Responsable du projet à Pacte :

Portrait de moulaert Thibauld Moulaert

Jusqu’à présent, mes travaux portent sur la construction sociale du vieillissement, à la croisée des connaissances et de l’action publique. Ma thèse a ciblé le reclassement des chômeurs de plus de... plus