bandeau eco esa

Eco-SESA

Eco-district : Safe, Efficient, Sustainable and Accessible energy

Les systèmes énergétiques urbains subissent une profonde mutation dans le contexte de transition énergétique. La mobilisation croissante d'énergies renouvelables captées de façon dispersée dans les territoires voire par les bâtiments eux-mêmes décentralise la production d'électricité et de chaleur et rend les réseaux d'énergie bidirectionnels. Radicalement différent du fonctionnement historique centralisé et unidirectionnel, ce paradigme est aussi rendu possible par l’intégration des technologies de l’information, la miniaturisation des matériaux et composants, la mutation des consommateurs finaux - agents devenant des acteurs de l’énergie - et par l'émergence d'intermédiaires entre les grands réseaux et les logements ou bâtiments.

 

De nombreuses villes dans le monde ont supporté des expérimentations pour intégrer les énergies renouvelables et les nouvelles technologies. Cependant, ces expérimentations se concentrent généralement sur une question spécifique liée aux priorités d'un industriel ou d'un laboratoire. Chaque communauté scientifique a été contrainte de travailler en « silo - mono-disciplinaire » avec une vision limitée au regard des enjeux « systémiques » de l'énergie en ville. Cela a induit une production de connaissances fragmentées selon les disciplines : matériaux énergétiques, systèmes de gestion de l'énergie, technologies de l'information et de la communication, science économique, sociologie, urbanisme...

 

Le projet Eco-SESA développera une approche holistique humain/système intégré pour poser et résoudre des problèmes liés au développement de systèmes énergétiques sûrs, efficaces, durables et accessibles tant du point de vue de l’utilisateur que de celui de communautés à plus grandes échelles. À partir d'un état de l'art multidisciplinaire, Eco-SESA offrira aux communautés scientifiques et au monde industriel et institutionnel de nouveaux concepts pluridisciplinaires, des modèles, des outils et des méthodes au travers de 6 grands défis scientifiques :

1. Comprendre les effets d’un déploiement massif d'énergies renouvelables variables

2. Evaluer les impacts socio-économiques et techniques de l’autoconsommation

3. Intégrer la production renouvelable sur site

4. Prédire le comportement des consommateurs et des parties prenantes du quartier

5. Concevoir des composants énergétiques adaptés

6. Gouverner et coordonner l’énergie entre bâtiments à l’échelle du quartier

Pour atteindre ces objectifs, la recherche est structurée en 5 Fronts de Recherche :

RF1 : Systèmes interactifs impliquants les occupants des bâtiments

RF2 : Comportement émergents : de l’individu à la communauté

RF3 : Modélisation des interactions entre bâtiments et réseaux à l’échelle du quartier

RF4 : Architectures pour l’intégration des ressources locales distribuées

RF5 : Composants et matériaux : spécifications pour l’intégration dans les systèmes

 

Le consortium rassemble 16 laboratoires de Grenoble réunissant 97 chercheurs dans les principales thématiques : gestion de l’énergie (G-SCOP), architectures des réseaux (G2ELAB), matériaux énergétiques (LMGP, INEEL), solutions logicielles avancées (INRIA), Interaction Homme / Machine (LIG), sciences sociales (GAEL, PACTE) et conception architecturale et urbaine (AAU CRESSON).


Fichier attachéTaille
Icône PDF eco-sesa.pdf1.53 Mo

A propos du responsable du projet à Pacte :

Portrait de debizegi GILLES DEBIZET

Thèmes de recherche / Research themes:

  • Transition énergétique et climatique / Climate and energy transition
  • Apprentissage territorialisé et diffusion... plus