L'Usine du Futur : transformation du travail et des organisations

En lien avec l'Ecole de Génie Industriel, le développement d'enseignements et de recherche pluridisciplinaires sur l'Usine du Futur,  nous nous intéressons aux dynamiques d'appropriation des nouvelles technologies numériques dans les situations de travail dans l'industrie et dans la gestion des infrastructures.  La recherche en sociologie a montré que l’efficacité de nouvelles technologies n’est pas une caractéristique intrinsèque de celles-ci, mais dépend des processus d'appropriation par les professionnels, les collectifs de travail, les organisations. Les nouvelles technologies numériques, comme l'internet des objets, l'intelligence artificielle et les robots collaboratifs, constituent de nouvelles opportunités pour améliorer la performance, mais elles peuvent aussi accroître la vulnérabilité des systèmes de production du fait de leur opacité et de leur complexité technique. L'enjeu de ce projet est d'examiner les processus d'appropriation, de montée en compétence et de réorganisation associés aux déploiement de ces technologies. Il s'agit aussi de travailler avec des développeurs et chercheurs en sciences pour l'ingénieur pour travailler sur des technologies plus accessibles par les utilisateurs professionnels.

Des investigations empiriques sont actuellement conduites dans des activités industrielles, sous la forme de retour d'expérience ou d'accompagnement des phases de déploiement. Plus globalement, ce projet a aussi pour ambition d'apporter un éclairage sur les évolutions du travail et des organisations dans l'industrie. 





A propos du responsable du projet à Pacte :

Portrait de reverdth THOMAS REVERDY

Sociologie économique : la régulation de la concurrence à l’épreuve des enjeux sociétaux

La production et les échanges de biens et de services sont soumis aujourd’hui au... plus