Les non-publics des dispositifs de lutte contre les discriminations.

ENJEUX POUR L’ACTION PUBLIQUE ET LES VICTIMES

Financé par Commissariat Général à l'Egalité des Territoires et Le Défénseur des Droits ce projet s’ancre sur un axe de recherche aujourd’hui inexploré.

Il s’agit d’analyser les raisons de l’invisibilité sur le champ de la LCD de certains groupes de population, de certains groupes sociaux, pourtant concernés par les discriminations.  A travers cela, il s’agit alors d’identifier :

  • les raisons pour lesquelles ils ne mobilisent pas les dispositifs publics (de manière volontaire - défaut de confiance, expérience négative, etc., ou involontaire - ne se perçoivent pas comme « victimes », pas connaissance des possibilités d’action, etc.),
  • les stratégies ou autres modes d’action qu’ils déploient pour conduire leur « projet » de vie qui tient compte des pratiques de discrimination dont ils ont pu faire l’expérience.

Cette nouvelle étude s’inscrit dans un programme de recherche entamé depuis 2006 par le groupe de recherche « Lutte contre les discriminations et ses enjeux » au sein du laboratoire PACTE (UMR CNRS) de Sciences Po Grenoble, avec pour perspective générale de mieux connaître le champ de la LCD à travers l’analyse des représentations, des pratiques d’acteurs et des parcours de « victimes » et de contribuer à l’effectivité de l’action publique. Elle  présente également un défi épistémologique et méthodologique essentiel, sur lequel nous allons revenir, pour cerner la question spécifique et novatrice du « non-public » de la LCD (c'est-à-dire les personnes qui a priori victime ou se percevant victime de discrimination ne portent pas réclamation auprès d’une instance ad hoc, ne le signale pas officiellement...).

 

 




Contact : 
Ewa Bogalska-Martin
Participant(s) : 

Direction : Ewa Bogalska-Martin (sociologue, professeure à l'UGA) et Elsa Guillalot (politiste, MCF à l'UGA)

Bartlomiej BARCIK (Doctorant en sociologie)
Nicolas BERON PEREZ (Doctorant en sociologie)
Marcelo CASTELLANOS (Post-doctorant en anthropologie)
Diego FERNANDEZ-VARAS (Doctorant en anthropologie)
Anna KROL (Doctorante en philosophie)
Joanna MARTIN (Ingénieur d’études Pacte UMR CNRS)
Gabriela MOLINA MENDEZ (Doctorante en sociologie)
Aline PRÉVERT (Ingénieur d’Etudes - Docteur en science politique Sciences PO Grenoble, Ingénieur d’études Pacte UMR CNRS)


A propos du responsable du projet à Pacte :

Portrait de bogalske EWA BOGALSKA-MARTIN

Current Research :

- Experiences and Vulnerability: Risk Society; sensitive posture and vulnerable réflexivity, symbolic exchanges (eg research on shared... plus