Les sites exceptionnels comme ressources des territoires

Par leur nature à la fois fragile et touristique, par leur caractère exceptionnel, les Grands Sites de France et les sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco sont au cœur d’enjeux multiples auxquels doivent faire face les acteurs publics et privés dans tous les domaines d’intervention. Les grands sites constituent des espaces qui cristallisent une mise en tension intense et complexe de forces a priori centrifuges. En ce sens, ce sont des laboratoires opérationnels extrêmement stimulants pour la recherche en sciences régionales. Ce sont des lieux où se confrontent des valeurs, des symboles, des enjeux qui peuvent amener à de véritables innovations sociales, économiques, environnementales, mais qui peuvent tout aussi bien générer des conflits d’accès aux ressources, entraîner une confiscation du bien public.

 

Sur la base de l’analyse des oppositions, mais aussi des complémentarités entre valeur d’usage, valeur de préservation et valeur d’échange, représentée ou portée par ces sites, nous chercherons à comprendre à la fois dans quelles circonstances, à quelles conditions, mais aussi grâce à quels types de gestion, les grands sites exceptionnels peuvent, ou non, constituer une ressource essentielle au développement des territoires dans lesquels ils s’inscrivent. Ainsi, l’objectif est bien de travailler sur les tensions entre les fonctions financières, économiques, sociales et environnementales pour révéler les points de convergence et de consensus possibles entre ces différents enjeux et les protagonistes qui les portent, en fonction des types de sites et des types de territoires. Introduire la notion de ressource comme fil conducteur de cette recherche doit nous permettre d’étudier les conditions d’émergence d’un équilibre – ou pas - entre les dimensions ou fonctions évoquées.

 




Contact : 
Magali Talandier
Participants hors labo : 

Laure Cormier, Françoise Navarre, LabUrba - Jean-François Ruault, IRSTEA - Philippe Estèbe, Manon Loisel, Acadie


Financements du projet : 
Ministère de l'écologie et du développement durable

A propos du responsable du projet à Pacte :

Portrait de talandim MAGALI TALANDIER

Économiste de formation, docteur en Urbanisme et Aménagement du Territoire, Magali Talandier est professeure à l’Université Grenoble Alpes, responsable de l’équipe de recherche « Villes et... plus