Still on the Map !

Les communautés du delta du Mississippi à l’épreuve de la disparition des sols

« Still on the Map ! » prend pour cadre d’étude le delta du Mississippi quinze années après le passage de l’ouragan Katrina et environ cinq ans après la mise en service des principales nouvelles infrastructures de protection contre le risque d’inondation « centennale ». Exprimé dès son titre – un énoncé de résistance/résilience scandé par nombre d’habitants lors des manifestations à caractère écologique en Louisiane –, ce projet de recherche ambitionne de décrire les liens et « attachements » (LATOUR, 2017) que différentes communautés du delta entretiennent avec leur milieu géographique en situation de forte bascule écologique, intégrant dans la définition des écosystèmes les infrastructures naturelles et artificielles du bassin hydrographique comme autant d’acteurs socio-politiques à part entière. Dans un contexte où le sol du delta s’enfonce peu à peu dans la mer, chaque heure c’est l’équivalent en surface d’un terrain de football qui est définitivement inondé. Ainsi entre 1930 et 2010, le delta du Mississippi a perdu environ le quart de sa masse terrestre (HEMMERLING, 2017). Sans doute n’avait-on pas bien mesuré combien ses infrastructures et projets d’aménagement ne seraient pas sans conséquence et surtout combien le Mississippi est le maître en son delta. Territoire devenu inhabitable et pourtant encore habité, le delta est une zone urbaine diffuse dont la ville la plus peuplée est La Nouvelle Orléans mais qui se caractérise aussi par un réseau de villes petites et moyennes, pour un total de 2,2 millions d’habitants. Quel devenir et potentiels de résilience pour les communautés du delta face à la disparition des sols à l’oeuvre ?
Tout comme Learning From Las Vegas (VENTURI, 1977) qui a fondé son analyse sur un séjour collectif de 10 jours sur place, notre projet s’organise autour d’un atelier de recherche in situ d’une durée d’environ 20 jours. Soit un format court in situ qui demande une importante préparation en amont, la mobilisation de relais sur place et la production au fil de l’expérience de représentations et d’archives innovantes. Celles ci seront le support d’une future exposition. D’un point de vue méthodologique, notre travail se décompose en trois tâches auxquelles l’ensemble de l’équipe participe : décryptage de l’écosytème métropolitain du delta du Mississippi; analyse in situ et arpentage des écosystèmes urbains du delta du Mississippi; production de représentations et d’archives innovantes des communs du delta du Mississippi.




Contact : 
Jennifer Buyck, coordinatrice
Participant.e.s du laboratoire : 
Participant.e.s hors labo : 

Matthieu Duperrex (Ensa Marseille) // Isabelle Krzywkowski & Lindsey Wainwright (UMR Litt&Art) // Jean-Paul Thibaud & Nicolas Tixier (UMR AAU - cresson)


Financements du projet : 
IDEX Grenoble Alpes, Initiatives de Recherche Stratégiques 2020
Type de projet : 
IDEX Autres

Responsable du projet à Pacte :

Portrait de buyckj Jennifer Buyck

Architecte et docteure en esthétique, Jennifer Buyck est maîtresse de conférences à l’... plus