Aller au contenu principal

Onglets principaux

PIERRE-ALEXANDRE METRAL

Doctorant (Université Grenoble Alpes)

Villes et territoires

Profile picture for user metralpi

Coordonnées

Bâtiment : Cermo serre

Bureau : Cermosem (07) - Salle Up

Adresse

Cermosem, 1064 chemin du Pradel 07170 Mirabel

Pierre-Alexandre.Metral@umrpacte.fr

Site web :

URL site personnel

Réseaux sociaux :

Réseaux sociaux
  • Géographie du tourisme
  • Géo-histoire du tourisme en montagne, principalement de l'activité ski
  • Géomatique / Analyse spatiale

Disciplines scientifiques

Discipline(s) scientifique(s)

Géographie et aménagement du territoire

Enseignement
  • CM et TD sur les fermetures des domaines skiables alpins français :

Licence professionnelle Protection et valorisation du patrimoine historique et culturel (Université Grenoble Alpes, Institut d'Urbanisme et de Géographie Alpine, Cermosem)

Licence de géographie et aménagement du territoire (Université Grenoble Alpes, IUGA)

Master 2 recherche Tourisme Innovation Transition (Université Grenoble Alpes, IUGA)

Master 2 Maitrise d'Ouvrage du Bâtiment (Université Grenoble Alpes, IUGA)

Master 2 Management du Sport (Université Grenoble Alpes, Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives)

Master 2 recherche Géographie, espaces homme-environnement, ressources "GEOSPHERES" (Université Savoie Mont-Blanc, Département de Géographie et Aménagement)

  • Géomatique et analyse quantitative :

Licence professionnelle Economie, gestion durable de l'eau et des ressources (Université Grenoble Alpes, Faculté d'Economie)

Licence professionnelle Protection et valorisation du patrimoine historique et culturel (Université Grenoble Alpes, Institut d'Urbanisme et de Géographie Alpine, Cermosem)

  • Note de synthèse :

Licence professionnelle Protection et valorisation du patrimoine historique et culturel (Université Grenoble Alpes, Institut d'Urbanisme et de Géographie Alpine, Cermosem)

  • Encadrement de diagnostics territoriaux :

Licence professionnelle Protection et valorisation du patrimoine historique et culturel (Université Grenoble Alpes, Institut d'Urbanisme et de Géographie Alpine, Cermosem)

  • Encadrement de stagiaires et mémoire de fin d'études :

12 mémoires encadrés : licence professionnelle et master 2 recherche

 

Publications

Articles de revues avec comité de lecture : 

Communications scientifiques : 

Informations complémentaires

Engagements avec le collectif Perce Neige : 

  • Membre du conseil d'administration du Collectif Perce-Neige 
  • Participation et co-organisateur de la résidence de recherche inter et trans-disciplinaire  « In Situ » à Gresse-en-Vercos (Isère), 21-25/11/2021

 

Valorisation de la recherche :

  • Café Géographique, « Les stations de ski fantômes : mythes et réalité d’un angle mort de la géographie du tourisme », Chambéry. Voir le compte rendu.   
  • Conférence des Jeudis du Pradel 2019-20-21-22-23, Mirabel (Ardèche)
  • Conférence pour l'Université Populaire Dauphiné La Mure, 07/12/2020, La Mure (Isère)  
  • Pint of Science, 22/05/2019, Lussas (Ardèche) ; 14/05/2024, Les Vans (Ardèche) ; 15/05/2024,  Villeneuve-de-Berg (Ardèche)
  • Animation régulière de streamings live sur Twitch avec Chercheur de montagne
  • Poster dans le cadre de la journée de restitution des travaux de recherche du Labex ITTEM du 18/10/2019
  • Participation à l'élaboration de l'atlas des remontées mécaniques abandonnées en France de Mountain Wilderness

 

Interventions médiatiques : 

 

 

En savoir plus sur ma thèse :

La montagne désarmée, une analyse des trajectoires territoriales des stations de ski abandonnées

Encadrement : Bernard Pecqueur & Pascal Mao (UGA, Pacte)

Financement et accompagnement : Labex ITTEM

Résumé :

Cette recherche en géographie du tourisme s’intéresse aux quelques 200 domaines skiables alpins français contraints à la fermeture définitive. Phénomène peu considéré par la géographie du tourisme, mais en même temps très médiatisé et parfois exagéré, cette thèse a pour ambition de renseigner finement la réalité de cet objet. Un inventaire des anciens sites alpins a ainsi permis une relecture inédite de la grande histoire du ski par le prisme du désaménagement. En parallèle, le travail de terrain s’est attaché à faire ressortir les causes d'obsolescence, les incidences des fermetures et les reconversions post-touristiques. Si la friche touristique demeure l’image des “stations fantômes”, cette thèse tente, dans un regard alternatif, de justifier que le renoncement est aussi au fondement de la transition de la montagne.

Voir un résumé en vidéo

 

La ligne du téléphérique des Glaciers à Chamonix-Mont-Blanc (74), mis à l'arrêt en 1951. P-A Metral, 1951

Publié le 20 janvier 2024

Mis à jour le 24 juin 2024