Portrait de mekdjias
Affiliation : 
Université Grenoble Alpes
Statut : 
Maîtresse de conférences
Enseignante-Chercheuse
Permanent.e
Domaines de recherche : 
Exil
Équipe de recherche : 
Bureau : 
B3
Adresse : 
1281 avenue centrale 38400 ST MDH

Onglet(s)

Présentation

Enseignante-chercheure au département de géographie sociale et au laboratoire PACTE depuis septembre 2010, je m’intéresse aux conditions politiques contemporaines de l'exil et aux conditions d'élaboration de la recherche scientifique, en lien avec ce contexte politique.

Comment élaborer une recherche coopérative, depuis plusieurs pratiques, savoirs et expériences, qui puisse contribuer à dénaturaliser et transformer l'existant ? Quel travail d'enquête,  c'est-à-dire quelles relations, peuvent contribuer à lutter contre les modes intriqués de gouvernementalité et de souveraineté qui circulent des préfectures aux centres de rétention et dans les universités, depuis Grenoble jusqu'à Dakar et dans la mer Méditerranée ?

Je m'interroge sur ce que signifie réfléchir et agir à ces questions depuis l’institution universitaire et ses marges, le statut de chercheure fonctionnaire, et les disciplines instituées comme la géographie. La géographie a longtemps servi, et sert encore, à légitimer les Etats-Nations et naturaliser les notions de territoire et de frontière.

Dans ce contexte, je m'inspire de nombreux travaux qui transforment les épistémologies et pratiques de la discipline et des sciences sociales, vers une indiscipline.

En particulier, j'ai participé à la co-élaboration :

Ces pratiques sont co-élaborées/ont été co-élaborées avec Marie Moreau, artiste exploreuse, des personnes fréquentant, travaillant à l'association Accueil Demandeurs d'Asile (Grenoble), des personnes habitant et travaillant au sein du collectif du Patio Solidaire (campus universitaire de Saint Martin d'Hères).

Par ailleurs, je suis membre de l'antiAtlas des frontières (http://www.antiatlas.net/).

Lien vers SITE PERSONNEL