Aller au contenu principal

Onglets principaux

ANTOINE RODE

Chargé de recherches (Université Grenoble Alpes)

Justice sociale

Coordonnées

Bâtiment : MSH

Bureau : 22

Adresse

MSH-Alpes

Antoine.Rode@univ-grenoble-alpes.fr

Réseaux sociaux :

Réseaux sociaux

Présentation générale

Sociologue de formation, titulaire d’un doctorat en sciences politiques (sous la direction de Philippe Warin), Antoine Rode est chargé de recherche à l’Odenore depuis juin 2016 et chercheur associé au Laboratoire de sciences sociales PACTE (Université Grenoble Alpes). Sa collaboration avec l’équipe est ancienne. Il a en effet été stagiaire en 2005, au moment de la création de l'équipe, avant de réaliser sa thèse sur le non-recours aux soins des populations précaires. Entre temps, Antoine Rode a occupé plusieurs postes au sein d’une collectivité territoriale et d’un centre communal d’action sociale, ce qui l’a amené à travailler sur différentes politiques publiques (politique de la ville, lutte contre la pauvreté, accès aux droits sociaux, logement, santé, jeunesse). Il a également exercé des missions de recherche et d'étude au Québec, notamment sur l’évaluation de la politique du « Logement d’abord » avec l’équipe du CREMIS (Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales, les discriminations et les pratiques alternatives de citoyenneté).

Au sein de l’Odenore, Antoine Rode pilote différentes études et contribue aux activités de diffusion de la connaissance sur le non-recours (interventions publiques, montage et animation de journées d'étude...). Ses thèmes de recherche portent principalement sur la quantification du non-recours (avec le déploiement des "baromètres du non-recours" au local ou le suivi des données statistiques nationales et internationales), ainsi que sur l’action publique face au non-recours. Dans une perspective de sociologie de l'action publique, il s'intéresse aux actions menées par les collectivités territoriales ou les associations, en suivant par exemple les expérimentations "Territoires zéro non-recours" ou les enjeux de l'accueil social inconditionnel. Une partie de ses travaux portent également sur la réception des politiques publiques par les publics concernés. Les recherches collaboratives auxquelles il participe s’inscrivent principalement dans le champ de la lutte contre la pauvreté, mais il a également pu travailler sur les politiques de santé et d’autonomie, le logement, ou encore la mobilité.

Publié le 4 décembre 2023

Mis à jour le 7 mai 2024