Portrait de delbiagc
Affiliation : 
Université Grenoble Alpes
Statut : 
Maîtresse de conférences
Permanent.e
Domaines de recherche : 
Migrations
Équipe de recherche : 
Téléphone : 
0476822094
Bureau : 
2321
Adresse : 
Cité des Territoires 14 av. M. Reynoard 38100 GRENOBLE

Onglet(s)

Présentation

Après avoir soutenu une thèse en 2013, j'ai effectué des recherches post-doctorales à l'Université de Amsterdam. De 2014 à 2017 j'ai également travaillé comme chargée de projet auprès de l'association suisse Vivre Ensemble (www.asile.ch), service d'information et documentation sur le droit d'asile.

Mes recherches doctorales ont porté sur l'institutionnalisation régionale, en prenant les Alpes comme cas d’étude. Ma thèse, publiée en 2016 chez Peter Lang, s’inscrit au croisement de la géographie politique et culturelle.

Depuis 2012, je m'intéresse aux enjeux géographiques, politiques et sociaux des migrations. Après avoir effectué un terrain de deux mois à la frontière terrestre entre la Grèce et la Turquie, j'ai continué à m'intéresser aux enjeux frontaliers, aux barrières frontalières et aux parcours migratoires. Mes recherches portent également sur le traitement médiatique des questions migratoires ainsi que sur les politiques d'hébergement pour exilés en Suisse.

Plus récemment, mes recherches se focalisent sur les enjeux du franchissement des frontières alpines par les exilé·es ainsi que sur leur accueil dans le communautés de montagne. Je développe ce dernier thème notamment au sein du projet de recherche POPSU.

Titre de la thèse : 
Linking up the Alps: how networks of local political actors build the pan-Alpine region
Dates : 
février, 2013
Directeur.s / Directrice.s extérieur.e.s : 
Bernard Debarbieux; Juliet J. Fall
Résumé de la thèse : 

The signing of the Convention on the protection of the Alps (also called Alpine Convention) by the Alpine States in 1991 heralded new practices and perspectives. This transnational project is intended to solve important social and ecological challenges faced by the Alpine population, i.e. motorized traffic, ageing of the population, national fragmentation of politics, climate change, etc. Convinced that the Alpine Convention should fulfill its potential, some non-governmental organizations and some particularly active persons created several networks of local political actors to connect local representatives, researchers, managers of protected areas and ecological associations. These were designed to realize what the Alpine Convention was promising: a sustainable pan-Alpine region. This thesis endeavours to understand how and why local political actors, organized in pan-Alpine networks, chose to take mountain regions in general, and the Alps in particular, as the shared frame of reference for their involvement. It explores if and how a pan-Alpine identity detached from and/or combined with the more "traditional" national identities is developing among and enacted by local political actors engaged for the Alpine Convention. It also analyzes the nature and socio-political significance of local political actors' involvement in the newly constituted pan-Alpine networks.

 

Actualités :