THIBAULD MOULAERT

Maitre de conférences en sociologie, IUT2
Portrait de moulaert
Affiliation : 
Université Grenoble Alpes
Statut : 
Maître de conférences
Permanent.e
Domaines de recherche : 
age-friendly environment
ageing and citizenship
ageing public policies
Citoyenneté
Développement communautaire
Participation citoyenne
Référentiel
Sociologie du vieillissement
Vieillissement
Vieillissement actif
Équipe de recherche : 
Téléphone : 
0476284522
Bureau : 
303
Adresse : 
2 place Doyen Gosse 38031 GRENOBLE Cedex

Onglet(s)

Présentation

Jusqu’à présent, mes travaux portent sur la construction sociale du vieillissement, à la croisée des connaissances et de l’action publique. Ma thèse a ciblé le reclassement des chômeurs de plus de 45 ans comme exemple des nouvelles politiques d’activation (« vieillissement actif en emploi ») et a proposé d’y voir un « nouveau gouvernement des fins de carrière » plaçant davantage de responsabilité sur les individus. Dans le cadre d’un premier post-doctorat au Fonds National de la Recherche Scientifique, et d’un séjour au King’s College de Londres, j’ai élargi mon objet en montrant le rôle moteur des grandes organisations internationales (Commission Européenne, OCDE, OMS, ONU) et des chercheurs anglo-saxons dans les définitions plurielles du « vieillissement actif/active ageing » au-delà de l’emploi. Déplaçant mon regard vers les enjeux de participation sociale et de citoyenneté soutenue par un tel référentiel, je me suis alors intéressé à l’émergence et à la diffusion des « villes et communautés amies des aînés » à travers le monde. Dans un second post-doctorat, en tant que coordinateur scientifique d’un programme d’études de 3 ans au sein du REAICTIS (Réseau d’Étude International sur l’Âge, la Citoyenneté et l’Intégration Socio-économique : www.reiactis.com), j’ai observé les développements de différents dispositifs de citoyenneté des aînés dans une dizaine de villes de Belgique, Espagne, États-Unis, France, Royaume-Uni ainsi qu’au Québec et la manière dont ces dispositifs interagissaient avec les démarches « villes et communautés amies des aînés ». Depuis 2012, j’observe la manière dont le gouvernement wallon (Belgique) se réapproprie cette démarche et en quoi elle est porteuse d’innovations dans les pratiques sociales et théoriques en termes de « développement communautaire » (community building). Enfin, tout au long de ma réflexion, l’objet vieillissement demeure un outil privilégié pour penser les relations qui se tissent entre la connaissance et l’action sans que ces pôles ne soient isolés l’un de l’autre.

Titre de la thèse : 
Le nouveau gouvernement des fins de carrière
Dates : 
janvier, 2009
Directeur.s / Directrice.s extérieur.e.s : 
Fusulier, Bernard